31 en 31 : Benoît-Olivier Groulx, un centre complet 100% francophone

Durant tout le mois de mai, DansLesCoulisses effectue le décompte des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH.

S’il y a bien un site qui a trouvé le titre parfait pour décrire Benoît-Olivier Groulx, c’est TVA Sports, qui avait titré en novembre que le Français/Québécois1 est tombé dans la marmite, étant jeune. Le tout premier choix du repêchage de 2016, dans la LHJMQ, vient de compléter sa deuxième saison dans le circuit Courteau, inscrivant 28 buts et 27 passes en 68 matchs. Vous aurez deviné qu’il n’est pas l’arme offensive la plus impressionnante, mais son sac de tours est bien rempli.

1 B-O est né à Rouen, en France (lorsque son père Benoît Groulx y jouait), et a ensuite grandi au Québec

On vous présente le 26e joueur sur notre liste des meilleurs, pour cette cuvée de 2018. Il pourrait être le premier joueur de nationalité française à être repêché en première ronde, dans l’histoire du circuit Bettman.

Offensivement parlant 

Note : B+

Groulx n’a pas été aussi productif qu’on l’aurait espéré cette saison, mais a tout de même montré qu’il avait un tir foudroyant et des talents de fabricant de jeu de qualité. Il a le hockey dans le sang : l’intelligence et le talent font partie de son arsenal d’armes offensives.

Et ne parlons pas de son caractère. L’attaquant des Mooseheads est TRÈS compétitif et passionné. Des qualités requises pour du bon hockey de série. Il fait les petites choses pour gagner.

Défensivement parlant

Note : A-

S’il a déçu sur le plan offensif, sur la feuille des statistiques, Groulx a continué de s’améliorer dans sa propre zone et en zone neutre. Groulx est reconnu pour son jeu défensif remarquable, qui fait de lui un centre complet très efficace.

Ses talents, lorsqu’on les combine ensemble, constituent une arme de choix.

Physiquement parlant

Note : B+

Son physique est certainement un plus. Groulx mesure 6 pieds 1 et 192 livres, lui offrant un gabarit assez intéressant qui l’aide dans ses missions défensives et sur le long de la bande.

Dans le cercle des mises en jeu, Groulx a également été très fort, remportant 50.6% des 1345 mises en jeu qu’il a prises. Son physique avantageux y est pour quelque chose.

Athlétiquement parlant

Note : B+

Le centre de 18 ans ne se démarque pas particulièrement par ses qualités athlétiques. Cependant, elles sont tout de même supérieures à la moyenne.

La vitesse est un gros atout, ce qui fait de lui un joueur dangereux. Rajouter du muscle devra toutefois être une priorité, au courant de l’entre-saison, en raison du type de jeu qu’il choisit souvent,

Quand le verra-t-on dans la LNH?

Pour son développement, il serait préférable qu’il n’arrive pas dans la LNH sur la quatrième ligne, comme Frederik Gauthier. J’aurais tendance à dire que 2020-2021 pourrait être son année, mais je suis prêt à être surpris.

Le plafond et le plancher?

En théorie, B-O sera un excellent centre de troisième trio, mais tout dépendant de l’équipe avec laquelle il joue, il pourrait être bon dans une chaise de deuxième trio. Dans le pire des mondes, il sera un centre défensif très efficace sur la quatrième unité.

Potentiellement Tricolore?

J’aurais tendance à dire que le Canadien a déjà un joueur comme Philippe Danault. J’ai donc de la difficulté à me l’imaginer dans l’uniforme du Tricolore. Il ne faut toutefois pas oublier que down the middle, l’équipe a encore une lacune.

Moi, on me glisse à l’oreille que les Sénateurs, qui possèdent le choix de premier tour des Penguins, seraient TRÈS intéressés. Ça reste à voir.

En Rafale

– Brendan Gallagher fête ses 26 ans.

– Les joueurs de talent tchèques sont de plus en plus nombreux… Et David Pastrnak mène la parade.

– Wow.

PLUS DE NOUVELLES