25 000 billets de saison vendus en une heure à Seattle

Le projet d’expansion qui compte amener une équipe de la Ligue Nationale dans la ville de Seattle prend tranquillement forme. On sait de quoi aura l’air la version modifiée de l’amphithéâtre, qu’une demande a été soumise, que certains noms sont considérés et même que le nom de Ken Holland figure au sommet de la liste des candidats de la ville pour un éventuel directeur général.

Bref, rien n’est confirmé, mais on dirait bien que tout est planifié.

Aujourd’hui, il s’agissait d’une journée importante dans le processus : les dépôts pour les billets de saison.

Ceux-ci, qui coûtent entre 500 et 1000$, sont tombés en vente cet après-midi.

Douze minutes plus tard, l’objectif de 10 000 places vendues avait été atteint. Cet exploit avait été réalisé par les Golden Knights en 90 jours… C’est à dire 10 800 fois plus vite qu’à Vegas. Dix mille huit cents. Oui.

Puis, une quarantaine de minutes plus tard, le season ticket drive avait atteint le plateau des 25 000. Ça, c’est 7500 de trop, puisque la capacité de l’aréna n’est que de 17 500.

La valeur des dépôts effectués aujourd’hui serait de 12 à 25 millions de dollars…

La différence entre les deux villes?

En fait, il y en a quelques-unes.

Les non-résidents

À Seattle, les Canadiens (et pas mal tout le monde) étaient plus que bienvenus à faire un dépôt pour des billets de saison. À Vegas, toute personne qui voulait effectuer un dépôt devait habiter au Nevada, sans quoi la demande était refusée. Déjà là, il s’agit d’une différence assez importante.

La population

3.5 millions de personnes habitent l’aire urbaine de Seattle. Vegas? 1.9.

Les compagnies

Évidemment, Seattle est le siège social de plusieurs énormes compagnies, et donc de nombreux achats ont probablement été faits par ces dernières.

À Las Vegas, il y en avait aussi, mais beaucoup moins que dans la Emerald City.

En Rafale

– Brandon Davidson doit dorénavant faire sa place avec sa nouvelle équipe.

– Des sanctions aux équipes qui «tank», dans la NBA.

– Très mérité.

– Ç’a sa part de vérité.

– Mon dieu que j’ai hâte.

 

 

PLUS DE NOUVELLES