15 jeunes qui pourraient faire le saut l’an prochain

Un espoir qui atteint la ligue nationale plus rapidement qu’un autre n’est pas pour autant promu à une plus belle carrière. La courbe de développement d’un joueur est personnelle et  un jeune brûlant des étapes peut se surprendre à plafonner avant longtemps. DansLesCoulisses a identifié 15 espoirs que les partisans de la LNH pourraient apprendre à découvrir la saison prochaine.

Michael Dal Colle

Des mains de chirurgien, un tir d’élite, un gabarit propice à la protection de la rondelle: Dal Colle a tous les outils pour créer la surprise au prochain camp d’entrainement. L’an dernier, DraftBuzz le classait au premier rang de son guide du repêchage devant Aaron Ekblad et Sam Reinhart. À 6’2, mais seulement 190 livres, il peut encore prendre du coffre et accentuer sa domination.

Nikolaj Ehlers

Vitesse, vitesse et encore plus de vitesse. C’est ce qui caractérise le jeu de Ehlers. Le Danois exécute tout à la cadence supérieure et il amène une touche de diversité dans l’alignement des Jets de Winnipeg. Alors que Byfuglien, Wheeler et cie s’occuperont du jeu musclé, Ehlers traversera la patinoire en un rien de temps face aux boeufs de l’Ouest.

William Nylander

Un talent pur. Probablement l’espoir repêché le plus doué n’ayant pas encore joué dans la LNH. Nylander peut effectuer une panoplie de manoeuvres à un contre un sans même avoir à regarder le disque. Il a des binoculaires tout le tour de la tête et se veut monstre en possession de rondelle. Après avoir brisé les records des jumeaux Sedin et de Peter Forsberg en ligue élite suédoise, Nylander s’est amené en Amérique du Nord et a frôlé le point par match dans la LAH. Il reste à savoir s’il est prêt une fois pour toutes à jouer dans la LNH ou s’il est un espoir à développer à la sauce Red Wings de Detroit.

Sam Reinhart

 

Spectaculaire? Non. Drôlement efficace? Oui. Un Einstein sur glace qui joue le hockey comme une partie d’échecs. Reinhart a un sens du jeu trop aiguisé pour ne pas jouer au plus haut niveau l’an prochain.

Ivan Barbashev

Un russe atypique impliqué dans les 200 pieds. Avec le changement de culture qui opère à St-Louis, un poste pourrait s’ouvrir à l’attaque. Barbashev est assez mature pour évoluer dans la LNH, mais il faut voir s’il réussira à déloger un attaquant des Blues.

Adrian Kempe

Un attaquant puissant et talentueux comme les Kings les aiment. A récolté 5 points en 12 matchs de séries à Manchester. Certains le comparent à Brandon Dubinsky. Il ne semble malheureusement pas avoir de place pour lui dans l’alignement en début de saison, à moins qu’il coiffe Kyle Clifford ou Trevor Lewis, ce qui n’arrivera pas. Un court rappel à un moment ou un autre est certes probable.

Josh Morrissey

Morrissey est un défenseur cérébral qui n’épate pas la galerie. Calme avec la rondelle et doté d’une vision de quart-arrière. Il reluque le poste de Ben Chariot.

Jake Virtanen

Marqueur naturel costaud qui est dynamique avec la rondelle. Peut-être assez mature pour éviter le passage à Utica.

Nikolay Goldobin

Son QI hockey lui a presque valu un poste au sein de Sharks l’an dernier. Sa gâchette est dangereuse. Tous les signes pointent vers une saison recrue dans la LNH l’an prochain.

Nikita Scherbak

Un attaquant malin avec plus d’un tour dans son sac, toujours placé au bon endroit au bon moment et impliqué d’une quelconque manière dans une action offensive. La lutte s’annonce intéressante entre lui et Charles Hudon.

Julius Honka 

Un défenseur frêle, mais drôlement lucide. La défense fragile des Stars pourrait avoir besoin de ses services.

Sonny Milano

La carte cachée du repêchage de 2014 selon plusieurs. Un magicien avec le disque. La tâche de se tailler une place sera ardue en raison du surplus de jeunes attaquants à Columbus.  Mais il a certainement le talent pour le faire.

Conner Bleackley

Pas une vedette en devenir, mais un centre jouant déjà comme un professionnel à 19 ans. Bleackley viendrait solidifier les unités de soutien de l’Avalanche.

Max Domi

La sensation des derniers championnats mondiaux junior. Domi peut tout faire avec et sans la rondelle. Il est un dynamo offensif des plus complets qui attend depuis trop longtemps sa chance de briller dans le circuit Bettman.

Sam Bennett et Leon Draisaitl, entre autres, ne sont pas mentionnés car ils ont déjà joué un assez grand nombre de match dans la LNH pour qu’on ne parle plus d’un « début ». Pour ce qui est de Connor McDaivd et Jack Eichel, leur début n’est qu’une formalité. 

En rafale
– Selon Tony Patoine, Jeff Petry est le coup de l’année signé Marc Bergevin! LIEN

– Changement d’adversaire pour Artur Beterbiev: il affrontera plutôt Alexander Johnson à Chicago sur Spike TV.

– Georges Laraque n’est pas aussi optimiste que les autres au sujet de McCarron. LIEN

Parler de lui comme le prochain Keith Primeau, c’est vrai que je trouve ça un peu fort… 

– EOTP analyse quels joueurs du CH pourraient quitter. LIEN

– La FIFA a acheté le silence de la fédération irlandaise dans la foulée de la main de Thierry Henry! LIEN

– Sept équipes seraient dans la course pour Lehner et/ou Anderson. LIEN

– Est-ce que ça mérite votre vote?

– Un aperçu des questionnaires que doivent remplir les espoirs avant le repêchage. LIEN

– Quand le Lightning humilie Jimmy Fallon! LIEN


PLUS DE NOUVELLES